Gérer le personnel et gérer les ressources humaines, est-ce bien la même chose?

Voici un article que j’ai fait paraître en été 2014 dans la magazine Point Commun(e) de l’Union des Communes Vaudoises. Il est fait référence principalement aux administrations communales et Municipalités. Mais le thème traité s’adresse parfaitement aussi aux responsables de petites PME. Cet article vise à questionner celles et ceux qui gèrent du personnel ou ont la responsabilité du personnel, sans avoir une structure RH dûment constituée.


Un responsable RH qui s’ignore 

Connaissez-vous Monsieur Jourdain ? Si je vous dis le Bourgeois gentilhomme, cela vous fera certainement penser à ce personnage de Molière qui faisait de la prose sans le savoir ! Eh bien, je pense que parmi les élu-e-s de nos communes et parmi les boursiers ou secrétaires municipaux, il y en a bien quelques-uns qui font des Ressources Humaines sans le savoir. Quelle que soit la dimension de votre commune, il y a des individus qui sont employés, souvent pour quelques heures hebdomadaires, pour assumer les prestations qui incombent à votre administration, si réduite soit-elle ; en effet, il y a au moins le greffe et la bourse, ainsi que le contrôle des habitants ; puis s’ajoutent aussi des services de voirie (déneigement, entretien des routes et rues), puis des conciergeries. Souvent, c’est le Syndic qui a la charge de l’administration et de son personnel. Très rapidement, ce sont plusieurs personnes, en plus des membres de la Municipalité, qui s’affairent pour que la Commune soit gérée à la satisfaction de ses habitants et citoyens.

Dès qu’il y a des contrats de travail, il y a ce que nous désignons communément par la gestion du personnel : assurer le versement des salaires (mensuels ou horaires, voire au forfait) et la gestion des assurances sociales qui vont avec (AVS-AI-APG, chômage, LAA, LPP, etc.) Jusqu’à il y a peu de temps, les administrations se sont uniquement consacrées à cette gestion administrative du personnel qui est bien entendu indispensable et ne peut se permettre de la fantaisie. Mais il y a tout un volet qui prend de plus en plus d’importance : la gestion des ressources humaines (GRH).

 Les relations humaines, c’est plus riche mais plus compliqué que les procédures 

Engager une personne, lui préciser quelles seront ses responsabilités, c’est déjà faire des RH. Il est évident qu’un Syndic ou un Municipal sont très sollicités et certains attendent de leur connaissance politique un traitement de faveur ou des facilités. Faire plaisir est tentant. Mais un engagement ne doit pas se faire à la légère. Combien de problèmes futurs peuvent être évités si cette étape est franchie avec rigueur, en ayant une bonne connaissance du poste à pourvoir en termes de responsabilités, de buts à satisfaire et de compétences à posséder pour y parvenir. Bien connaître une personne dans une relation d’amitié ou dans le cadre d’une société locale ou d’un législatif ne suffit pas pour avoir la certitude qu’elle se plaira dans le poste à pourvoir et qu’elle pourra satisfaire aux exigences.

Il faut aussi penser qu’un des aspects de la GRH est de contribuer à la résolution des problèmes qui se posent dans le cadre professionnel : intervenir dans une collaboration non satisfaisante aussi, comme être amené à exiger d’un collaborateur qu’il réponde à des attentes nouvelles en termes de responsabilités, ce n’est pas une tâche aisée et naturelle. D’autre part, il s’agit pour le responsable du personnel d’être attentif à des besoins de formation ou de développement de compétences nécessaires, consécutifs soit à des manquements, soit à une évolution des tâches ou de la législation.

 Les RH, un vrai métier ! 

Naturellement, il y a des responsables qui ont l’œil et l’âme RH ; c’est bien, mais maîtriser quelques techniques et outils c’est encore mieux. D’autres, il faut bien l’avouer, n’ont que peu de sensibilité à la GRH. Toutefois, tant que le personnel va bien, qu’il n’y a pas de conflits ou de laisser-aller, tout semble rouler tout seul ou presque ; mais c’est quand les choses se compliquent ou se gâtent que tout devient délicat, difficile, source de soucis et d’anxiété, voire de blocage. En effet, la plus grande partie des travailleurs sont attachés à trouver un emploi qui favorise une réelle motivation professionnelle. Il est donc essentiel que chaque individu oeuvrant au sein de nos administrations, quelle que soit leur dimension, puisse développer ses talents, ses compétences, faire valoir ses motivations qui sont fort diverses et varient de l’un à l’autre. Ainsi, les habitants et les entreprises, les pendulaires ou les touristes fréquentant nos communes, pourront-ils bénéficier de bonnes prestations au meilleur coût.

Autrement dit, gérer du personnel, c’est aussi gérer des Ressources Humaines, avec toute la complexité que l’on rencontre dans toutes les relations humaines. Une procédure, c’est simple. Une relation, c’est beaucoup plus compliqué, mais ô combien plus riche !

C’est en cela que des ouvrages de professeurs ou spécialistes ou des professionnels (consultants, coachs, spécialistes RH, etc.) seront utiles et précieux aux valeureux et courageux Messieurs Jourdain à la tête de nos administrations.